Les freins restrictifs buccaux entravent la mobilité de la langue et/ou de la lèvre. Il existe différents types de freins, les freins de joues, de lèvre et de langue.

Beaucoup de soucis d’allaitement maternel sont en lien avec le(s) frein(s) restrictif(s). Plus de 30% de la population serait impacté.

Quelques symptômes d’un frein restrictif pour un bébé allaité :

cassure de sa courbe de poids, hoquet, mauvais sommeil, n’arrive pas à s’endormir sans le sein / tétine, claque la langue au sein, mord le sein, coliques, reflux, hypersalivation, hyper sensibilité de la bouche / du corps, a tout le temps faim, lâche constamment et reprend le sein plusieurs fois au court de la tétée, ne supporte pas le maxi cosy / siège auto, baisse de la lactation, douleurs lors de l’allaitement / crevasses, engorgements / mastite, vasospasme du mamelon, REF, muguet et mycose mammaire,…

Quelques symptômes chez les enfants :

dort la bouche ouverte, hypersensibilité orale, bave, s’étouffe souvent en mangeant solide, dents du bonheur, palais creux, langue en coeur, caries dentaires, menton rétrognathe, pipis au lit, fatigué dès le réveil

Puis pour l’adulte :

migraines, mal position dentaire, petite mâchoire supérieure, palais creux, caries dentaires malgré une bonne hygiène, hyperactivité, mauvais sommeil, ronflements, bruxisme, dort la bouche ouverte, fatigué dès le matin, intolérances alimentaires / allergies, amygdales hypertrophiées, mauvaise posture,

Formée en 2020 par l’Institut Au sein en douceur (Caroline Deville), je suis à même de diagnostiquer les freins restrictifs buccaux mais aussi, de mettre en place une thérapie myofonctionnelle, du bodywork et une rééducation de la langue pré et post frénéctomie. Mon diagnostic ne se base pas sur l’anatomie du frein, mais plutôt sur la mobilité/fonction de la langue, lèvre ainsi que des diverses tensions potentiellement générées par ces freins buccaux.

Je travaille en collaboration avec divers thérapeutes (ostéopathes) et médecins (dentistes, Orl) afin de vous accompagner au mieux dans la récupération optimale des fonctions de la langue.

La problématique des freins restrictifs buccaux ne concerne pas uniquement les bébés allaités, mais touche absolument tout le monde : bébés biberonnés, bambins, enfants, adultes,…